«Rentrée des classes» au Département

Une nouvelle élection, de nombreux nouveaux élus, l'arrivée de la parité : la «rentrée des classes» du conseil départemental revêtait hier une ambiance particulière. «Au travail !», s'est exclamé Philippe Martin, réélu président.

«Il faut se mettre dans le bain rapidement !». Francis Larroque fait partie de ces nouveaux élus qui faisaient leur entrée hier au Conseil départemental. Et cet élu de la droite et du centre l'avoue : «Sans jeu de mot, je me sens un peu bleu…» Son voisin de la Save, Jean-Pierre Cot sourit : «C'est la rentrée ! Je suis un peu stressé, très heureux aussi. Il faut prendre ses marques.» Vincent Gouanelle, du haut de ses 30 ans, s'exclame : «Je suis très honoré d'avoir été choisi, on ne s'y attendait pas trop !» Et professionnellement, il a fallu s'organiser… «Ça a été facile de ménager les emplois du temps !», s'exclame le jeune élu. Et pour cause, son patron à la mairie d'Eauze n'est autre que Michel Gabas… qui est lui aussi conseiller départemental.

Mais au-delà des nouveaux, ce sont les nouvelles élues qui sont les plus nombreuses. Et c'est l'une d'elles, Yvette Ribes, également la doyenne d'âge de l'assemblée, qui a présidé cette séance d'installation, devant un public nombreux. «Je suis émue que 70 ans après avoir obtenu le droit de vote des femmes, nous soyions 50 % de femmes élues dans ce Parlement de Gascogne. À partir d'aujourd'hui, nous allons avoir tout à inventer», en travaillant à deux élus sur le même canton. Pour la première fois également, «il n'y aura pas d'élection pendant six ans», reprend la conseillère départementale.

#VincentGouanelle #FrancisLarroque #MichelGabas

Articles à l'affiche
Articles Récents
Archives
Rechercher par Mots clés
Pas encore de mots-clés.

© 2015 Groupe Unis Pour le Gers.