Nouveau schéma départemental

Ce nouveau schéma prévu par la loi Notre prévoit la fusion des communautés de communes du Grand-Armagnac (dont Eauze) de la communauté de communes du Fezensac et la communauté de communes du Bas-Armagnac. Cette proposition ne tient nullement compte de la cohérence des fiscalités, ni des bassins de vie. En outre, le calendrier prévu «à la hussarde» ne permet pas aux communes concernées de travailler au projet de fusion ni d'organiser des réunions d'échanges et de concertation.

Aussi Michel Gabas, maire d'Eauze, propose de voter contre cette proposition même si le préfet considère que la loi lui permet de passer outre aux avis des conseils municipaux !

Le maire d'Eauze donne plusieurs exemples de dysfonctionnement du service rendu à la population depuis que la CCGA a la compétence. D'autre part, plusieurs autres communautés de communes qui n'ont pas 10.000 habitants ne sont pas concernées par un regroupement alors que l'on veut regrouper à la vitesse maximum la CCGA qui compte 13.000 habitants !

Il est soutenu par Mme Rolando qui entend bien les arguments de la mutualisation mais à condition que cela fonctionne ; or, elle souligne le mauvais fonctionnement de l'enfance-jeunesse ; elle reproche au projet présenté qu'il n'y ait pas de réflexion et pas de temps pour travailler à ce projet. Elle souligne qu'un moratoire a été demandé au préfet qui n'a toujours pas répondu.

Sur ce projet, le vote est le suivant : 25 voix contre et 2 absentions (M. Kubiak et Mme Garcia).

#MichelGabas

Articles à l'affiche
Articles Récents
Archives
Rechercher par Mots clés
Pas encore de mots-clés.

© 2015 Groupe Unis Pour le Gers.