Communiqué de presse - Commission permanente du 30 Septembre 2016


Intervention en commission permanente du 30 septembre 2016

Le groupe Unis Pour le Gers est heureux que le tissu économique et associatif agricole puisse bénéficier cette année encore des subventions du département mais nous restons néanmoins inquiets pour l'an prochain et nous regrettons la schizophrénie de nos parlementaires ruraux qui parlent ruralité sur le territoire mais ont voté la loi Notre. En effet, La loi Notre est assassine pour le monde rural :

- Au niveau des régions, son seul but était de sauver le soldat Poitou Charentes et, pour ce qui nous concerne, le soldat Languedoc-Roussillon

- Le conseil départemental risque de disparaître.

- Les intercommunalités croulent sous les compétences et sont condamnées à l’élargissement, jusqu’à devenir…de petits départements !

Elle est évidemment inapplicable sans dérogations ni subdélégations comme on le voit en l'espèce. Par conséquent, soit la loi notre est morte au contact même de la réalité rurale qui est vraiment la nôtre, soit elle nous condamne à disparaître au profit des seules métropoles ! Il est impératif de faire évoluer cette loi pour qu'elle reconnaisse au département un droit d'intervention en milieu rural.

Unis Pour le Gers

Groupe d’opposition au Conseil Départemental du Gers

#Politique #Gers #UNISPOURLEGERS #conseildépartemental

Articles à l'affiche
Articles Récents
Archives
Rechercher par Mots clés
Pas encore de mots-clés.