Carburant / Macron : La France rurale dit Stop !


Le Président de la République a déclaré : « Je préfère la taxation du carburant à la taxation du travail. » En « préférant » cela, Monsieur Macron oublie deux choses : - la France est déjà un des pays développés le plus taxé au monde. Dans sa dernière étude, l’OCDE souligne que la France reste en tête des pays qui taxent le plus les salaires mais également si l’on parle du taux global de prélèvements obligatoires ! - taxer le carburant, c’est aussi taxer les travailleurs. La taxe sur les carburants est une taxe sur le travail notamment dans nos territoires ruraux où il n’est pas possible, n’en déplaise à notre Président, de faire 50km en trottinette électrique ou en tramway pour rallier son domicile et son lieu de travail. Et la transition écologique dans tout ça ? : Si la hausse des taxes augmente les recettes de l’Etat, le montant alloué directement à la transition énergétique reste, lui, quasiment stable. Le projet de loi de finances 2019 prévoit une nouvelle hausse : +6,5 centimes sur le diesel et +2,9 centimes pour le super en janvier prochain. Le gouvernement veut également supprimer le taux réduit de TICPE* pour les routiers et continuer d’aligner la fiscalité du diesel sur celle de l’essence. Au total, 3,9 milliards d’euros de plus iront dans la poche de l’Etat grâce à la fiscalité verte en attendant également d’autres mauvaises surprises pour le monde agricole. Comment alors sont utilisées ces recettes? Pour le savoir, il faut se plonger dans le projet de loi de finances. En 2019, la TICPE devrait rapporter 37,7 milliards d’euros, dont seulement 19% des recettes seront consacrées à la transition énergétique (contre 21% en 2018 et 20% en 2017) ! L’augmentation du prix du carburant profite donc majoritairement au budget général de l’Etat et seulement 80 millions d’euros sont reversés sur le CAS** Transition énergétique. Cette augmentation est donc avant tout une opération de pur rendement fiscal ! Le gouvernement semble décidé dans tous les cas à passer en force, la ruralité l’intéressant moins que « les quartiers » et les métropoles. Le monde rural comprend la nécessaire transition énergétique mais pas au moyen d’un matraquage fiscal dont il est prouvé que seule une infime partie lui est réellement destinée. Hausse de la CSG, quasi gel des retraites, baisse souvent illusoire de la taxe d’habitation, hausse du coût du contrôle technique automobile et maintenant vol organisé sur les carburants ! La France rurale qui « trime » tous les jours dit STOP !

*TICPE : Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques **CAS : Compte d’affectation Spéciale

#carburants #pouvoirdachat #emmanuelmacron #ChristineDucarrouge #ChristopheTerrain #HélèneCoomans #FrancisLarroque #MichelGabas #PatriciaEsperon #XavierBallenghien #ValérieManissol #VincentGouanelle #IsabelleTintané #UNISPOURLEGERS

Articles à l'affiche
Articles Récents
Archives
Rechercher par Mots clés
Pas encore de mots-clés.